Les produits interdits sur le salon

LES ENGAGEMENTS DU SALON SHIELDAFRICA 2019

LE SALON SHIELDAFRICA 2019 RESPECTE SCRUPULEUSEMENT LES ENGAGEMENTS PRIS A CE JOUR

En matière d’embargos décidés par les traités internationaux sur des programmes de systèmes ou d’armements faisant l’objet d’interdiction ou de restriction par la Communauté internationale ; ainsi, ne peuvent être présentés, sous quelque forme que ce soit (y compris maquettes ou documents de toute nature) :

  • les mines antipersonnel : au titre de la Convention sur l’interdiction de l’emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction, dit Accord d’Ottawa du 18 septembre 1997 ;
  • les lasers incapacitants : au titre de la Convention de Genève du 10 octobre 1980 relative à l’interdiction des armes conventionnelles à effet traumatisant excessif : protocole IV relatif aux armes à laser aveuglantes, Vienne 10/ 10/ 1995 ;
  • les bombes à sous-munitions (BASM) : au titre de l’entrée en vigueur le 1er août 2010 de la Convention internationale interdisant l’emploi, la production, le stockage, l’acquisition et le transfert de cette catégorie d’armes.

 

Cette liste pourra faire l’objet d’une mise à jour d’ici l’ouverture en janvier 2019.

Aucune munition réelle ne pourra être presentée par un exposant dans l’enceinte du salon